Depuis toute petite, avec ma Maman, nous préparons à Pâques une recette très spéciale. C'est une brioche corse traditionnelle en forme de couronne dans laquelle sont en-cloisonnés des oeufs durs, colorés (naturellement) de préférence. C'était un travail en commun. Maman teintait les oeufs, surtout ou rouge... mais aussi en brun, en vert, en jaune avec je ne sais quelles herbes du jardin. Je préparais, mélangeais, malaxais la pâte (avant... quand j'adorais avoir les mains couvertes de pâtes, maintenant je préfère garder les mains propre et la pétrir à la machine). Puis elle façonnait la couronne, posait les oeufs colorés, rajoutait les croisillons. Ponctuellement, une brioche individuelle avec son oeuf perso pouvait aussi voir le jour.

UN PEU D'HISTOIRE ? (pour ceux que ça intéresse et qui ont le courage de lire)

"On raconte que le Campanile servait à marquer la fin du carême tout en utilisant les œufs non consommés pendant cette période. Eh oui, pendant les 40 jours du Carême, il était interdit de consommer des œufs. Ça en faisait des œufs à utiliser. La légende raconte aussi qu'on offrait les œufs de cette pâtisserie aux enfants pour symboliser la vie et l’espoir. La tradition est restée, mais aujourd’hui, les œufs posés sur les Campaniles sont soit consommés par les enfants, soit utilisés lors de la merendella, le pique-nique du lundi de Pâques. " (Pique-nique non confirmé par Maman qui me raconte une histoire d'oeufs durs roulés dans l'herbe... mais là, je n'ai rien compris aux explications ! Je vais donc en rester aux oeufs sur la brioche aussi nombreux que les convives à table.)

IMG_7926 o-matic

LA RECETTE

Ingrédients :

  • 1 cuillère 1/2 à café de sel
  • 130 ml d'eau
  • 50 g de beurre mou
  • 4 oeufs
  • 500 g de farine T65
  • 80 g de sucre
  • 1 sachet de levure de boulanger

Il manquait un petit "quelque chose" à ma recette. Alors sur les conseils de Maman je rajouterai de la fleur d'oranger la prochaine fois.

Pour la dorure :

  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 1 cuillère à café de lait

Cette année, pour la première fois, je l'ai pétris à la machine à pain. C'est beaucoup moins fatigant, et beaucoup plus efficace qu'à la main.

  1. Mettre tous les ingrédients dans l'ordre dans la machine.
  2. Lancer le programme de pétrissage seul.
  3. Laisser faire la machine.
  4. Former une boule et laisser lever dans un grand saladier recouvert d'un torchon, et laisser gonfler au moins 2 heures, mais toute une nuit c'est encore.
  5. Pétrir de nouveau 1 mn pour chasser l'air et prélever 100 g de pâte.
  6. Former une boule avec la pâte restante.
  7. Avec les doigts creuser un trou au milieu de la boule et écarter la pâte pour former une couronne.
  8. Disposer les oeufs sur la couronne en enfonçant légèrement pour former un creux.
  9. Avec les 100 g de pâte, façonner un long boudin et couper en morceaux égaux.
  10. Avec 2 morceaux former des croisillons pour maintenir un oeuf sur la couronne. Procéder de la même façon pour tous les oeufs.
  11. Poser sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé graissé et laisser lever 50 min.
  12. Préchauffer le four à 210° (seulement 160° pour notre four actuel) pendant 20 min avec une coupelle d'eau posée sur la sole.
  13. Dorer au pinceau et enfourner pendant 25 min.
  14. Couvrir d'un papier aluminium et poursuivre la cuisson pendant 15 min.